dimanche 8 mars 2020

Bouchées à la reine

Cette recette viendrait de la reine de France Marie Leszczynska (1703-1768), fille de Stanislas Leszczynski, roi de Pologne. S'inspirant des pâtisseries à base de pâte feuilletée sucrée comme les puits d'amour créés par Vincent La Chapelle réalisés pour sa rivale Madame de Pompadour, elle aurait cherché des mets aphrodisiaqueset demandé à Nicolas Stohrer de créer une version salée pour retrouver les faveurs de Louis XV, son mari. (Source Wikipedia).

Ce met était servi en entrée autrefois alors qu’aujourd’hui on le sert plutôt en plat principal.
Ce que j’aime particulièrement dans ce plat c’est le croustillant de la pâte couple au crémeux de la préparation.
Il y a beaucoup de variante: ici celle au poulet mais pourquoi pas tenter pour un jour de fête avec du foie gras, des truffes et des morilles?


Ingrédients:
- 300g de poulet
- 2 échalotes
- 35g de farine
- sel
- poivre
- paprika
- 200g de champignon
- 10cl de vin blanc
- 10cl de lait
- 10cl d’eau
- un cube bouillon de volaille
- 30g beurre
(-quenelles)

Cuisson: 35 minutes

Émincer les échalotes
Couper le poulet en petits cubes
Faire revenir échalotes et poulet dans une casserole avec une noix de beurre. Laisser dorer le poulet et remuer de temps en temps.

Dans une casserole ( un un thermobidule ou un monsieur C) mettre 35 g de farine avec une pincée de sel’ la même de poivré la même de paprika. Ajouter 10cl de lait’ 10cl d’eau, 10cl de vin et 25g de beurre.
Remuer ( ou mettre sur vitesse 2) pendant 7 minutes a 60ºC.
Ajouter le cube de bouillon dans la casserole. Bien remuer puis ajouter le poulet aux échalotes et les champignons. Laisser mijioter environ 12 minutes.

Préchauffer le four à 160°C

Si vous aimez ( ce qui n’est pas mon cas) vous pouvez ajouter ensuite les quenelles coupées en petits morceaux.

Garnir les coques achetées chez votre boulanger avec le poulet à la crème et l’admettre au four 20 minutes.

Servir avec un riz blanc et des haricots verts ou une bonne salade verte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire